Accueil > Droit du Travail > Le licenciement > Licenciement pour faute lourde : l'agression physique de l'employeur

Licenciement pour faute lourde : l'agression physique de l'employeur

Au cours d'un entretien disciplinaire, un salarié a agressé le gérant de la société en lui portant un coup de tête entraînant un traumatisme crânien avec une incapacité totale de travail de 15 jours et 7 points de suture.

En cause d'appel, le salarié n'a produit aucune pièce pour justifier de ses allégations selon lesquelles il n'aurait fait que répondre à la provocation du gérant.
L'employeur, quant à lui a versé aux débats deux attestations de salariés qui affirment que, suite à un échange verbal houleux, le salarié a fait semblant de quitter l'entreprise pour faire demi-tour et assener par surprise un coup de tête au gérant.

La faute lourde est caractérisée dès lors qu'il y a intention de nuire à l'entreprise ou à ses dirigeants.

La cour de cassation a considéré que :

  • d'une part que le licenciement pour faute lourde était justifié dès lors que le salarié avait fait montre d'une intention de nuire à l'encontre son employeur compte tenu du caractère volontaire et prémédité de l'agression mais aussi la gravité des blessures du gérant
  • d'autre part que le licenciement pour faute lourde ne prive pas le salarié de l'indemnité compensatrice de congés payés.

Cass. soc., 28 mars 2018, n°16-26.013

Avocat à la Cour d'appel

de Paris, depuis 2014.
J’accompagne tant des employeurs
que des salariés en droit du travail.

Vous assister devant

le conseil de prud'hommes,
le Pôle social du tribunal judiciaire 
ou le tribunal correctionnel.

Un avocat basé à Paris

Pouvant plaider devant les conseils de
prud'hommes de Paris et de province.

Vous souhaitez prendre rendez-vous ?

Nous écrire
Avocat droit du travail - droit pénal
262, boulevard Saint-Germain 75007 PARIS
Fax. +33 (0)1 84 25 66 95
L'accueil téléphonique du cabinet est assuré sans interruption du lundi au vendredi de 8h00 à 20h00 et le samedi de 8h00 à 12h00.