Accueil > Droit du Travail > Le licenciement pour faute grave > Les propos tenus sur Facebook peuvent justifier un licenciement pour faute grave

Les propos tenus sur Facebook peuvent justifier un licenciement pour faute grave

Les propos tenus sur Facebook affichés sur l'écran de l'ordinateur de l'entreprise et visibles par tous sont publics

La Cour d'appel de Toulouse, dans un arrêt du 2 février 2018, a considéré que les propos tenus par un salarié sur son compte Facebook, affichés sur l'écran de l'ordinateur de l'entreprise et visibles par tous, perdent leur caractère privé. Ils peuvent donc justifier une sanction, en l'espèce un licenciement pour faute grave.

Une employée d'un magasin avait volontairement laissé ouverte sur l'ordinateur de l'entreprise, sa session Facebook sur laquelle figuraient des conversations contenant des propos irrespectueux, injurieux et malveillants à l'égard de sa supérieure, de ses collègues du magasin, ainsi que de la gérante de l'entreprise.

Elle a été licenciée pour faute grave pour dénigrement et injures.

La salariée a contesté la validité de son licenciement en invoquant la déloyauté de la preuve et le caractère privé des conversations échangées sur Facebook.

Le licenciement pour faute grave a été reconnu valable dans la mesure où « les propos tenus par Mme X. sur son compte Facebook, affichés sur l'écran de l'ordinateur de l'entreprise et visibles de toutes les personnes présentes dans le magasin, avaient perdu leur caractère privé ».

CA Toulouse, 4e ch., 2 février 2018, n° 16/0488

Avocat à la Cour d'appel

de Paris, depuis 2014.
J’accompagne tant des employeurs
que des salariés en droit du travail.

Vous assister devant

le conseil de prud'hommes,
le Pôle social du tribunal judiciaire 
ou le tribunal correctionnel.

Un avocat basé à Paris

Pouvant plaider devant les conseils de
prud'hommes de Paris et de province.

Vous souhaitez prendre rendez-vous ?

Nous écrire
Avocat droit du travail - droit pénal
262, boulevard Saint-Germain 75007 PARIS
Fax. +33 (0)1 84 25 66 95
L'accueil téléphonique du cabinet est assuré sans interruption du lundi au vendredi de 8h00 à 20h00 et le samedi de 8h00 à 12h00.