Accueil > Droit du Travail > Le salaire et la rémunération > La prise en compte de la prime d'ancienneté pour le calcul de l'indemnité compensatrice de congés payés

La prise en compte de la prime d'ancienneté pour le calcul de l'indemnité compensatrice de congés payés

L'article L. 3141-22 du Code du travail, dans sa rédaction antérieure à la loi n° 2016-1088 du 8 août 2016, disposait que l'indemnité compensatrice de congés payés ne peut être inférieure au montant de la rémunération qui aurait été perçue pendant la période de congés si le salarié avait continué à travailler.

La cour d'appel avait retenu que la prime d'ancienneté devait être de l'assiette de calcul de l'indemnité de congés payés au motif qu'elle ne rémunère pas un travail effectif

La Cour de cassation a cassé l'arrêt au motif que la rémunération à prendre en considération pour le calcul de l'indemnité compensatrice de congés payés est la rémunération totale du salarié, incluant les primes et indemnités versées en complément du salaire si elles sont versées en contrepartie ou à l'occasion du travail, ce qui inclut les primes d'ancienneté.

Cass. soc., 7 sept. 2017, n°16-16.643

Avocat à la Cour d'appel

de Paris, depuis 2014.
J’accompagne tant des employeurs
que des salariés en droit du travail.

Vous assister devant

le conseil de prud'hommes,
le Pôle social du tribunal judiciaire 
ou le tribunal correctionnel.

Un avocat basé à Paris

Pouvant plaider devant les conseils de
prud'hommes de Paris et de province.

Vous souhaitez prendre rendez-vous ?

Nous écrire
Avocat droit du travail - droit pénal
262, boulevard Saint-Germain 75007 PARIS
Fax. +33 (0)1 84 25 66 95
L'accueil téléphonique du cabinet est assuré sans interruption du lundi au vendredi de 8h00 à 20h00 et le samedi de 8h00 à 12h00.