Accueil > Droit du Travail > Le licenciement > Licenciement pour faute lourde : une menace de mort mimée

Licenciement pour faute lourde : une menace de mort mimée

Un salarié était auditionné en garde à vue dans le cadre d'une procédure d'enquête à la suite d'une plainte de son employeur pour des faits de détournements de fonds commis au cours de l'exécution du contrat de travail.

Au cours d'une confrontation organisée par des gendarmes saisis, le salarié a eu un geste de menace d'égorgement à l'égard de l'employeur et l'a ainsi directement menacé de mort.

La Cour de cassation a considéré que le geste du salarié procédait d'une intention de nuire caractérisant une faute lourde.

Selon une jurisprudence constante, la faute lourde est celle commise par un salarié avec l'intention de nuire à l'employeur ou à l'entreprise. Une menace de mort constitue vraisemblablement une intention de nuire à son employeur.

Cass. soc., 4 juil. 2018, nº 15-19.597

Avocat à la Cour d'appel

de Paris, depuis 2014.
J’accompagne tant des employeurs
que des salariés en droit du travail.

Vous assister devant

le conseil de prud'hommes,
le Pôle social du tribunal judiciaire 
ou le tribunal correctionnel.

Un avocat basé à Paris

Pouvant plaider devant les conseils de
prud'hommes de Paris et de province.

Vous souhaitez prendre rendez-vous ?

Nous écrire
Avocat droit du travail - droit pénal
262, boulevard Saint-Germain 75007 PARIS
Fax. +33 (0)1 84 25 66 95
L'accueil téléphonique du cabinet est assuré sans interruption du lundi au vendredi de 8h00 à 20h00 et le samedi de 8h00 à 12h00.